attestation : 7j/7 - 24 h/24

Info Confinement Covid-19 : nos services restent disponibles pour traiter vos annonces légales.
N'hésitez pas à nous contacter, de préférence par email contact@lelegaliste.fr.

Comment faire le suivi juridique de son entreprise ?

La France est indubitablement l’un des pays au monde où les normes juridiques et administratives sont les plus nombreuses. Il n’est pas toujours aisé pour un entrepreneur de les connaître en détail, pourtant il est tout à fait indispensable de s’y conformer rigoureusement. En dépit d’un nouveau “droit à l’erreur” (c’est-à-dire une tolérance des pouvoirs publics envers une erreur de bonne foi de la part d’un entrepreneur), le suivi juridique de son entreprise reste une obligation essentielle. Cela implique bien sûr de respecter les règles du Code du Commerce, mais aussi une multitude de normes administratives, sanitaires, écologiques, à propos desquelles il peut être utile de s’entourer d’experts et/ou de professionnels du droit. Le suivi juridique de l’entreprise concerne aussi son fonctionnement interne: ses instances dirigeantes, ses comptes, ses statuts...En voici les aspects les plus importants à retenir.

Comment effectuer suivi juridique entreprise annonce legale

Le suivi juridique de l’Assemblée générale

L’assemblée générale est un organe central du fonctionnement de l’entreprise. A défaut de prendre les décisions opérationnelles au quotidien, c’est bien elle qui est souveraine pour toutes les étapes importantes de la vie de la société : création et dissolution bien sûr, mais aussi pour valider les grandes orientations stratégiques, entériner ou non les comptes, révoquer certains dirigeants ou changer de siège social par exemple. Il faut respecter des formes spécifiques pour sa convocation, qu’il s’agisse d’une assemblée générale ordinaire ou extraordinaire, prévue dans les statuts ou simplement rendue nécessaire par les événements. De même, les procédures de décisions sont essentielles à observer, pour éviter que ces dernières soient invalidées en cas de désaccord et de recours. A noter que l’assemblée générale consigne ses décisions sur procès-verbal et que celles-ci devront faire souvent l’objet de publicité légale, un formalisme obligatoire particulièrement important. Des décisions comme le déplacement de siège social ou de raison sociale, et plus généralement tout changement de statut, devra ainsi être publié par voie d’annonce légale dans un journal d’annonces légales, puis enregistré au greffe du Tribunal de commerce ou au Centre de formalités des entreprises le plus proche.

Le dépôt des comptes annuels

Le dépôt des comptes annuels fait bien sûr partie du suivi juridique de l’entreprise. Il ne concerne ni les microentreprises ni les autoentrepreneurs, En revanche les sociétés par actions, sociétés à responsabilité limitées, les coopératives agricoles, sociétés d’exercice libéral ou encore les sociétés étrangères disposant d’établissements en France y sont soumises. Il est nécessaire de respecter en particulier les dates-limites de dépôt des comptes annuels: ils doivent être déposés au plus tard un mois après l’assemblée générale chargée de les approuver et sept mois après la clôture de l’exercice précédent. Doivent ainsi être joints lors du dépôts des comptes annuels des documents obligatoires : bilan, compte de résultat, procès-verbal de l’AG les approuvant et affectant le résultat, rapport de gestion et éventuellement rapport du commissaire aux comptes...L’ensemble doit être transmis au Registre du Commerce et des Sociétés et sera publié au BODACC. Des demandes de délai et/ou de confidentialité sont possibles dans certaines circonstances.