attestation : 7j/7 - 24 h/24

Combien coûte la création d’entreprise ?

C’est l’une des questions que les futurs entrepreneurs se posent le plus avant de se jeter dans le grand bain : combien va me coûter le lancement de mon activité ? Car une bonne idée ou un projet affiné ne suffisent malheureusement pas pour créer son entreprise : il faut aussi accomplir un certain nombre de démarches, qui consomment du temps, de l’énergie et des moyens. Autant dire les choses sans détours : certaines formalités virent parfois même au casse-tête. Il faut donc se préparer le mieux possible à limiter ces différents coûts pour consacrer le maximum de ressources, humaines comme financières, au décollage et au développement de sa société. Focus sur les coûts de création d’entreprise.

coût création entreprise

Les formalités administratives

Les démarches auprès des différentes administrations sont parfois complexes mais ne sont pas, paradoxalement, les plus coûteuses. Il faut ainsi compter une quarantaine d’euros pour l’inscription, en temps que commerçant, au Registre du Commerce et des Sociétés. De même il faut anticiper environ 130 euros de frais pour un artisan souhaitant s’inscrire au Registre des métiers. Le stage préalable d’installation (SPI), a été rendu facultatif par la loi Pacte de 2019, et représente un coût situé autour de 230 euros. A toutes ces dépenses il convient d’ajouter évidemment les frais divers, comme les frais postaux, d’impression, etc…

Côté obligations en terme de capital de départ, la bonne nouvelle est que la plupart des formes sociétaires n’exigent plus de seuil minimum de capital social et qu’il est désormais possible, par exemple, de créer sa SARL avec un capital d’un euro. Evidemment, il s’agit d’une somme théorique, car pour crédibiliser son activité et rassurer ses interlocuteurs (prestataires, clients, etc…), il vaut mieux disposer d’un capital social plus élevé.

Les frais annexes...pas si annexes

En dehors des frais prévus par les administrations (redevances, timbres fiscaux, frais d’enregistrement…), il existe des coûts certes facultatifs mais que rencontrent dans la réalité un nombre très important de néo-entrepreneurs. Et ces coûts en principe facultatifs peuvent rapidement faire chauffer la calculatrice. L’un des plus élevé est constitué par la rédaction des documents juridiques nécessaires à la création d’entreprise. C’est entre autres le cas des statuts, qui seront exigés à chaque étape des formalités et qui constituent le socle de l’activité et du fonctionnement de l’entreprise.

Rédiger les statuts peut s’avérer un exercice délicat, par exemple dans le cas d’une SARL (de nombreuses clauses sont encadrées par la loi) ou d’une Société par Actions Simplifiées (SAS, dont au contraire la gouvernance est souple mais doit être entièrement dessinée par l’entrepreneur) qui requiert l’expérience d’un professionnel du droit. Cela signifie à l’issue de son assistance juridique une facture de plus de 1500 euros à envisager.

Comment réduire le coût de la création d'entreprise ?

Avoir recours à des sites en lignes, notamment pour publier son annonce légale de création d’entreprise est un bon moyen d’économiser du temps et de l’argent. C’est un excellent moyen de créer son entité sans attendre et sans dépenses inutiles. Autant d’énergie à utiliser plus efficacement pour voguer vers le succès !