attestation : 7j/7 - 24 h/24

Nouveauté : A partir du 1er janvier 2021, changement de tarifs pour les créations de société avec passage aux forfaits (loi Pacte). Plus d’infos

Combien coûte la fermeture d’une société ?

La fin d’une activité, qu’elle résulte d’un échec ou d’un choix entrepreneurial délibéré, ne signifie malheureusement pas la fin des formalités administratives...En effet, mettre un terme à une entreprise implique quelques démarches. Celles-ci se répartissent globalement en deux grandes étapes à ne pas confondre (même si les termes sont parfois utilisés l’unà la place de l’autre) : la dissolution d’abord, la liquidation ensuite. Pour la dissolution, et la liquidation qui en résulte, il existe des formalités incontournables, et génératrices de frais à anticiper. Bonne nouvelle, il est malgré tout possible de limiter le coût humain et financier de la fin d’activité. Focus sur une question que rencontrent souvent les néo-entrepreneurs, comme les entrepreneurs confirmés: combien coûte la fermeture d’une société ?

Combien coute la fermeture d’une société annonce légale

Fermeture de société : combien ça coûte ?

La dissolution va marquer la fin de la personnalité juridique de la société, tandis que la liquidation va en établir l’actif et le passif pour arrêter définitivement les comptes. Lors de la dissolution, il faut prévoir des démarches parfois gratuites, comme l’enregistrement auprès des impôts du procès-verbal par lequel l’Assemblée générale acte la dissolution. D’autres sont payantes, comme les droits d’enregistrement en cas de transmission de patrimoine qui avoisinent les 500 euros. Il faudra aussi anticiper des frais d’annonces légales. La dissolution doit en effet faire l’objet d’une publicité légale dans un journal d’annonces légales, afin notamment que des tiers intéressés (créanciers, fournisseurs, clients…) puissent se manifester dans la phase suivante: la liquidation. La liquidation, d’ailleurs, donne lieu elle aussi à certaines démarches d’un coût variable. Par exemple, la demande de radiation au Registre du Commerce et des Sociétés ne coûte qu’une quinzaine d’euros, tandis que l’enregistrement des comptes de liquidation représentera...2,5% du boni (rien en cas de mali, bien sûr).

Fermeture de société : comment limiter les frais ?

Personne ne souhaite, lors d’un échec économique ni lors d’une opération stratégique (un rachat de concurrent, par exemple), dépenser trop de moyens dans la fermeture d’une société. Limiter les frais est un objectif évident, qu’il est possible d’atteindre sans difficulté majeure. D’abord, se pose la question de la complexité de l’opération ? Dois-je recourir aux services d’un professionnel du droit pour rédiger mon annonce légale, ou à un professionnel de la comptabilité pour établir les comptes de liquidation de l’entreprise ? La réponse dépend bien sûr de la taille de la structure, de la complexité de l’opération, et des compétences disponibles en interne. Un professionnel peut être utile mais facturer plusieurs milliers d’euros. Il est possible, pour réduire les frais au strict nécessaire, de recourir plutôt à des solutions en ligne qui offrent une assistance pas-à-pas à la rédaction d’annonces légales. De plus, ces sites très efficaces permettent d’optimiser la rédaction, d’éviter les intermédiaires coûteux, et de gagner un temps précieux pour obtenir la fameuse attestation de parution qui sera exigée par les administration dans les dossiers de dissolution et de liquidation. On peut, en outre, s’y procurer sereinement toute la documentation et les informations indispensables aux entrepreneurs.